28.12.2018

Retour sur TAG 2018 avec notamment la participation de Juan Vazquez.

La première édition de Talks About Gas (TAG) a remporté un franc succès. Pour Gas.be, elle représente le point d’orgue de l’année 2018. Le 29 novembre dernier, des centaines de participants issus du secteur de l'énergie se sont retrouvés à Docks Dome Bruxsel pour débattre des enjeux énergétiques essentiels. Quelles sont les conclusions qu’ils retiennent de cette journée riche d’enseignements ? Le Magazine Installatie & Bouw revient sur TAG 2018 qui a accueilli notamment la participation de Juan Vazquez.

Pour Stephen Harkin, de l'agence de recherche britannique Delta Energy & Environment, les choses sont claires : on ne doit pas s’attendre à des modifications majeures du bouquet énergique d’ici à 2050. « Les chaudières à condensation au gaz ont une durée de vie moyenne de 20 ans. En 2050, la Flandre comptera toujours quelque 1,75 million d'appareils de ce type » explique-t-il. Le gaz continuera donc à jouer un rôle clé dans le débat énergétique au cours des prochaines années. Juan Vazquez de Gas.be a d’ailleurs la conviction que le gaz offre un potentiel (durable) très important, notamment le biogaz. Il souligne toutefois souligne la nécessité de combiner différentes solutions.

Quant à Peter Claes, de la fédération FEBELIEC, il s'interroge sur les alternatives qui sont actuellement sur la table. « Avec la technologie actuelle, sommes-nous en mesure d’atteindre à coût abordable une décarbonation profonde d'ici à 2050 ? ». Un sondage réalisé auprès des visiteurs de TAG montre que cette incertitude est partagée : 50% des sondés ne croient pas à l’existence d’un modèle énergétique renouvelable en 2050. Il reste donc matière à réflexion.

Lisez ici l'interview complète du Magazine Installatie & Bouw.